France Culture : Arménie, crise institutionnelle en vue ?

Papier diffusé le 7 mai sur France Culture (à 9’45”)

En Arménie, malgré ce qui apparait comme la victoire de la « révolution de velours » mercredi dernier, le pays n’est pas encore sorti de la crise politique. Certes, les députés du parti au pouvoir, de l’ancien Président Serge Sarkissian, ont promis contrairement à mardi dernier d’élire demain Nikol Pachinian comme Premier Ministre. Mais la constitution rend extrêmement difficile la dissolution du Parlement… pourtant énormément soutenue par la rue arménienne. Correspondance régionale, depuis Tbilissi, Régis Genté

PAPIER

La constitution de l’Arménie a été taillée sur mesure pour Serge Sarkissian… qui après 2 mandats présidentiels a tenté, le mois passé, de devenir 1er Ministre… pour garder le pouvoir. Ladite constitution n’a donc pas été rédigée pour régler la situation actuelle.

Celle où la rue a soutenu un leader, Nikol Pachinian, qui a promis de dissoudre le Parlement sitôt devenu chef du gouvernement… ce qui devrait se faire ce 8 mai. Le texte réserve plusieurs surprises.

S’il est élu, et si son programme est accepté, M Pachinian n’a pas les moyens de dissoudre l’Assemblée nationale… héritée des élections falsifiées d’avril 2017 et où la majorité appartient au Parti Républicain si ouvertement détesté aujourd’hui. La seule solution pour Nikol Pachinian, s’il respecte la loi suprême, serait de ne pas se faire élire pour provoquer cette dissolution.

L’autre paradoxe de la situation, est que le Parti républicain, s’il veut se maintenir au pouvoir, doit voter pour son tombeur.

La situation est très délicate. L’ex-république soviétique est observée par les grandes puissances, dont la Russie qui lui demande de respecter strictement la Constitution. Tout le monde retient son souffle, se demande comment le parti républicain va voter. Et si le pays ne va pas entrer dans une crise institutionnelle qui pourrait mettre du temps à se régler… ou pousser à prendre de sérieux risques…

Leave a Reply

%d bloggers like this: