Le Figaro : Arménie : le premier ministre bataille pour obtenir des législatives anticipées

Article publié dans Le Figaro le 3 octobre 2018

Alors, Nikol Pachinian a remis sa casquette de révolutionnaire qui l’a rendu si populaire au printemps… Mardi soir, le Parlement contrôlé par le Parti Républicain d’Arménie, toujours aussi honni mais encore majoritaire malgré la « Révolution de velours » qui lui a fait perdre l’exécutif en avril, a tenté un coup de force. A l’occasion d’une session non annoncée, les députés ont modifié les règles de fonctionnement de leur assemblée pour conserver leurs sièges tandis que le gouvernement veut des parlementaires anticipées d’ici la fin de l’année. Pris dans une impasse constitutionnelle, il ne restait plus à M. Pachinian qu’à encore une fois demander au peuple de se rassembler devant le Parlement pour faire pression sur les députés.

Des milliers d’Arméniens ont répondu à son appel. « Pachinian jouit toujours du soutien populaire. C’est ce qu’a prouvé la victoire avec 81% des voix de son candidat lors de l’élection municipale à Erevan, le 23 septembre. Cela a été un choc pour l’ancienne équipe dirigeante et n’a fait qu’encourager le gouvernement à pousser pour qu’on sorte de la crise politique en organisant des parlementaires au plus vite », explique Richard Giragossian, directeur du Regional Studies Center. (la suite sur le site du Figaro)

Leave a Reply

%d bloggers like this: