RTBF: L’Ukraine 4ème pays au monde en termes de paiement par appareils mobiles

C’est le 21ème siècle qui se greffe sur la technologie soviétique. Dans le métro de Kiev, tout est désuet, des escalators interminables aux uniformes des contrôleuses. Mais pour payer aux tourniquets délavés, les usagers présentent désormais leurs GSM, leurs smartwatch, leurs bracelets électroniques.

Billet diffusé dans la chronique “Le Monde est Petit”, sur la RTBF, le 12/02/2019

L’Ukraine est une république post-soviétique qui a connu de graves difficultés économiques et financière depuis son indépendance en 1991. Les Ukrainiens se méfient des banques, après que des dizaines d’établissements ont fermé sans prévenir. Et ils ont pour habitude de régler beaucoup de transactions avec de l’argent liquide… et pas de la monnaie nationale, très souvent dévaluée… plutôt des euros ou des dollars. Mais tout cela change, et l’économie se digitalise à vitesse grand V. L’Ukraine est le 4ème pays au monde en ce qui concerne les paiements par appareils mobiles. A Kiev, Sébastien Gobert

C’est le 21ème siècle qui se greffe sur la technologie soviétique. Dans le métro de Kiev, tout est désuet, des escalators interminables aux uniformes des contrôleuses. Mais pour payer aux tourniquets délavés, les usagers présentent désormais leurs GSM, leurs smartwatch, leurs bracelets électroniques. 40 millions de tickets ont été réglés à partir d’appareils mobiles depuis 2016. Une étude de MasterCard montre que 72% des Ukrainiens effectuent régulièrement des transactions à partir de leurs téléphones portables, ou en tout cas veulent avoir la possibilité. Chaque mois, il y a 25% de plus d’appareils mobiles qui se connectent à des services de paiement en ligne. La banque nationale indique que plus de 2,8 milliards de transactions ont été effectuées en 2018 pour un montant de plus de 29 milliards d’euros. Le phénomène s’est intensifié depuis l’entrée en service des plateforme d’Apple Pay et Google Pay. Les chiffres sont impressionnants quand on se rappelle que le pays était au bord de la banqueroute en 2014. Des dizaines de banques frauduleuses avaient fermé leurs portes du jour au lendemain, en ruinant des milliers d’épargnants. Aujourd’hui, 37% des Ukrainiens n’ont pas de compte en banque à cause de cette méfiance persistante. Et la moitié des cartes de crédit du pays ne sont utilisées que pour retirer du liquide aux distributeurs. Les grosses liasses de billets ont donc encore de l’avenir en Ukraine. Mais les chiffres ne mentent pas: la révolution digitale est en marche ici, un trajet en métro après un autre.

Leave a Reply

%d bloggers like this: