RFI: Pays baltes, la tentation du nationalisme

Lorsqu’on dresse la carte des nationalismes en Europe, les trois pays baltes y figurent très rarement. À tort.

Grand Reportage diffusé sur RFI, le 12/04/2019

En Estonie, le parti conservateur, connu sous son acronyme EKRE, a fait un très bon score, lors des élections législatives le 3 mars 2019. Le parti formé en 2012 a obtenu 19 sièges, soit presque trois fois plus que lors de la précédente législature. À leur programme : une sortie de l’Union européenne, une politique anti-migrants et de nombreuses mesures populistes. En Lettonie, le parti l’Alliance nationale est déjà au gouvernement depuis 2011. En Lituanie, le parti au pouvoir, l’Union des Verts et des paysans a des accents très populistes. Des formations et candidats nationalistes apparaissent pour les élections présidentielles et européennes. Lorsqu’on dresse la carte des nationalismes en Europe, les trois pays baltes y figurent très rarement. À tort. Même si dans la région, ce phénomène n’a pas l’ampleur que l’on connaît dans d’autres pays d’Europe centrale, et qu’il est contenu par des facteurs extérieurs, la tendance est bien présente. L’approche des élections européennes mobilise ces forces politiques qui cherchent déjà à nouer des alliances avec d’autres partis européens.

Les pays baltes, la tentation du nationalisme, un Grand reportage de Marielle Vitureau, à écouter ici

Leave a Reply

%d bloggers like this: