RFI: Un journaliste russe inculpé pour trafic de drogue

Ivan Golounov vient d’être relâché, les charges contre lui abandonnées. Retour sur une affaire de forte résonance, qui a suscité une mobilisation inédite. Par Etienne Bouche.

Journaliste d’investigation pour le site d’information indépendant Meduza, Ivan Golounov a été arrêté jeudi 6 juin dans le centre de Moscou – en possession de stupéfiants, selon les forces de l’ordre. Ses soutiens dénoncent une affaire montée de toutes pièces. “Nous avons des raisons de croire que Golounov est persécuté en raison de son travail journalistique”, a réagi la rédaction de Meduza, basée à Riga (Lettonie). Inculpé pour trafic de drogue ce samedi, il a d’abord été transféré dans un hôpital avant d’être assigné à résidence dans la soirée. En Russie, l’affaire une forte résonance et suscite une mobilisation inhabituelle.

Diffusé le 08/06/2019 sur RFI

Devant le tribunal, la température est caniculaire. Les journalistes attendent nombreux des nouvelles de leur confrère de Meduza. D’autres sont simplement venus lui exprimer leur solidarité. L’inculpation d’Ivan Golounov suscite une sérieuse préoccupation.

« Déjà l’année dernière, des journalistes ont été poursuivis pour ‘justification du terrorisme’ – trois affaires de ce type sont en cours –, mais on n’avait pas encore eu le droit au coup de la drogue, et fait de façon si grossière… C’est arrivé en Tchétchénie, et voilà que ce procédé est arrivé jusqu’ici, ce qui est un défi lancé à toute la communauté journalistique », réagit Igor Iassine, co-président du Syndicat des journalistes.

Discréditer quelqu’un en l’accusant de trafic de drogue, la méthode est bien connue en Russie mais jusqu’à présent elle ne s’appliquait pas aux journalistes. L’arrestation d’Ivan Golounov a suscité une mobilisation inhabituelle et au-delà de la capitale. Une affaire qui, fait, rare, fédère la profession.

« Il est important de noter que même des journalistes travaillant pour des médias d’Etat ou réputés loyaux à l’égard du pouvoir considèrent que ce n’est pas normal, que cette affaire est scandaleuse », ajoute Iassine.

Dans ce genre d’affaires, difficile d’identifier une quelconque signature. Les soutiens de Golounov espèrent que le pouvoir, qu’il soit à la manœuvre ou non, osera faire machine arrière face à mobilisation, quitte à perdre la face.

Leave a Reply

%d bloggers like this: