Conférence à Pristina : les «fake news», armes de la désinformation

Le Courrier des Balkans organise une conférence régionale à Pristina, en partenariat avec Le Courrier d’Europe centrale et l’ambassade de Suisse. 

Lieu : Modelarium, faculté de Génie civil et d’Architecture, Université de Prishtina

Date : Le 24 juin de 10h à 18h

La notion de fake news est apparue en 2016 au moment du référendum sur le Brexit et de l’élection de Donald Trump : elle a révélé une profonde défiance à l’encontre du journalisme et une crise des démocraties. Mais le phénomène n’est pourtant pas nouveau. La désinformation et la propagande existent en effet depuis des siècles, parfois non-intentionnellement – par erreur, aveuglement idéologique ou manque de déontologie journalistique – mais, la plupart du temps, de manière délibérée et organisée pour servir un certain objectif, suivant l’antienne cynique selon laquelle « la fin justifie les moyens ».

Aujourd’hui dans les pays des Balkans, la manipulation des faits et de la réalité est utilisée comme une arme contre les journalistes indépendants, la société civile et les opposants politiques pour les discréditer, les déshonorer et virtuellement les tuer. Dans les cas les plus extrêmes, cela fait d’eux une cible, prélude à des actions physiques contre eux.

L’ère de la post-vérité, un néologisme apparu dans le dictionnaire d’Oxford en 2016, n’est pas seulement une mutation symbolique où les opinions dominent les faits, que ce soit dans les journaux et sur les réseaux sociaux. C’est une nouvelle méthodologie utilisée par les pouvoirs en place pour combattre ceux qui s’opposent à eux, avec des conséquences bien réelles sur la vie des citoyens. Pour prendre un exemple, en Serbie en 2018, plus de 700 fake news ont été comptabilisées dans trois tabloïds à succès proches du pouvoir politique et en partie financés par des subventions publiques. Cette situation appelle une hausse des vérifications (ou “fact-checking”) et une vaste réflexion sur le travail journalistique, l’information des citoyens et l’indépendance des médias.

Le colloque organisé par le Courrier des Balkans a pour principal objectif de présenter ces méthodes dangereuses dans leur diversité avec des journalistes indépendants et des militants de la région qui en ont été les cibles, d’exposer les réseaux de pouvoir derrière elles et leur fonctionnement afin de mieux y faire face. Ce sera une opportunité pour confronter les expériences et partager les outils permettant de combattre ce phénomène menaçant les jeunes et fragiles démocraties des pays d’Europe centrale et du sud-est.

Pour vous inscrire : info@courrierdesbalkans.fr

Retrouvez l’événement sur Facebook

En présence de toute l’équipe des correspondants du Courrier des Balkans. Une rencontre organisée avec le soutien de la DDC-Coopération suisse au Kosovo.

Lundi, 10h00 – Ouverture

 Jean-Hubert Lebet (ambassadeur de Suisse au Kosovo)
 Nerimane Kamberi (journaliste, Le Courrier du Kosovo)
 Florentin Cassonnet (Rédacteur-en-chef, Le Courrier des Balkans
 Ludovic Lepeltier-Kutasi (Le Courrier d’Europe Centrale, Budapest)

10h30 – 12h00
La société civile, les journalistes, l’opposition politique, cibles des fake-news. Témoignages.

 Zeljko Ivanović (Vijesti, Podgorica)
 Gresa Hasa (Mouvement pour l’Université, Tirana) `
 Corentin Léotard (Rédacteur-en-chef, Le Courrier d’Europe Centrale)

Modératrice : Milica Cubrilo Filipović (Le Courrier des Balkans, Belgrade)

12h00 – 13h30
La fabrique des fake-news : des spin-doctors aux petites mains

 Bojana Pavlovic (Raskrikavanje, Belgrade, Serbie)
 Besa Luci (Kosovo 2.0, Pristina)
 Tatijana Lazarević (KoSSev, Mitrovica)
 Niccolò Caranti (Osservatorio Balcani e Caucaso, Italie)

Modérateur : Charles Nonne (Le Courrier des Balkans, Ljubljana)

13h30 – Déjeuner

14h30 – 16h00
Circuits financiers, stratégies de contrôle : à qui profite le crime ?

 Radomir Diklić (Beta, Belgrade)
 Saska Cvetovska (OCCRP, Skopje)
 Flutura Kusari (ECPMF, Leipzig)

Modérateur : Belgzim Kamberi (Le Courrier du Kosovo, Prishtina)

16h00 – Le mot de la fin

 Pauline Adès-Mével (Cheffe du bureau EU-Balkans, Reporters sans frontières)
 Jean-Arnault Dérens (Rédacteur-en-chef, Le Courrier des Balkans)
 Lindita Tahiri (Université de Pristina)

Leave a Reply

%d bloggers like this: