RFI: Indignation à Kiev après le retour de la Russie au sein de l’AP du Conseil de l’Europe

Pourquoi réintégrer la Russie dans une instance jusqu’ici très respectable, demande-t-on ici, alors que le Kremlin est l’ennemi du droit international?

Papier diffusé dans le journal de 14h, sur RFI, le 25/06/2019

L’indignation est vive en Ukraine après la levée des sanctions à l’encontre de la Russie, qui lui permet de retrouver sa représentation au sein de l’assemblée parlementaire du conseil de l’Europe. Le vote qui a eu lieu au milieu de la nuit à Strasbourg est justifié par le besoin d’assurer la protection des droits de l’homme pour les citoyens russes. A Kiev, en guerre contre Moscou depuis 2014, c’est la première étape d’une compromission coupable avec Vladimir Poutine. La délégation ukrainienne a annoncé la suspension de sa participation à l’assemblée. A Kiev, Sébastien Gobert

Capitulation, marchandage, trahison. Dans les déclarations politiques comme sur les réseaux sociaux, les Ukrainiens fulminent. Pourquoi réintégrer la Russie dans une instance jusqu’ici très respectable, demande-t-on ici, alors que le Kremlin est l’ennemi du droit international? La Russie a violé le droit des frontières en annexant la Crimée et en intervenant militairement dans l’est du pays, elle ne coopère pas dans l’enquête sur l’attaque du Boeing MH17, elle ne paie même pas sa dette gazière à l’Ukraine. Pour la ministre de l’intégration européenne Ivanna Klimpush, les Européens ont ouvert une boîte de Pandore car ils ont juste été soudoyés par l’argent russe. Le président Zelenskyy a réagi avec stupeur. Il avait rencontré la semaine dernière Emmanuel Macron et Angela Merkel et tenté de leur expliquer le danger d’une levée des sanctions. “Je regrette qu’ils ne nous aient pas écouté”, a-t-il déclar. Il attend maintenant une contrepartie: si la Russie rentre en grâce pour une question de défense des droits de l’homme, alors elle doit au moins se conformer à une décision de la justice internationale, et libérer 24 marins ukrainiens capturés en novembre 2018. Ce 25 juin est la date limite pour se conformer au jugement.

Leave a Reply

%d bloggers like this: