RTBF: A Kiev, le musée des ordures électorales

Ouvres-bouteille, sacs de nourriture, vêtements, calendriers, tasses, Dark Vador et Jean-Claude Van Damme… Bienvenue au musée des ordures électorales.

Reportage diffusé sur la RTBF, le 19/07/2019

35 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour renouveler leur Parlement ce dimanche 21 juillet. Ce sont des élections anticipées, décidées par le nouveau président et ancien comédien Volodymyr Zelenskyy. Les campagnes électorales dans l’Ukraine post-soviétique sont traditionnellement ternies de tentatives d’acheter des électeurs, et de fraudes en tout genre. Des militants civiques en ont rassemblé des exemples pour former un “musée des ordures électorales”, et tenter d’éduquer le public sur les risques de la corruption des candidats. Sébastien Gobert à Kiev

Etre élu en Ukraine, ce n’est pas si facile que cela. La concurrence est rude dans un contexte oligarchique très pluraliste. Mais ça ne veut pas dire que l’offre politique est toujours de qualité. Daryna Pogatchouk est journaliste, une des organisatrices de ce musée des ordures électorales.

Daryna Pogatchouk 1
Il y a beaucoup de candidats qui n’ont pas d’idées, pas de programme à proposer.

Depuis 1991, beaucoup de personnalités ont cherché à se faire élire pour pouvoir ensuite s’enrichir sur les ressources de l’Etat. Ils mènent donc des campagnes très motivées.

Daryna Pogatchouk 2
Pour séduire les électeurs, les candidats offrent des raisons substantielles de voter pour eux: des colis de nourriture, ou des gadgets.

Par exemple, des ouvres-bouteille, des calendriers, des tasses, des affiches, des vêtements. Le musée exhibe aussi une petite aire de jeux pour enfants qu’un candidat a fait construire juste quelques jours avant l’élection.

On voit aussi à quel point le processus politique peut être tourné en ridicule. Là, une photo d’un candidat avec l’acteur Jean-Claude Vandamme qu’il a invité pour le soutenir. Ici, des vidéos de concerts de musique pop en faveur de candidats.

Là encore, une jeune guide nous présente le mannequin d’un candidat connu dans le monde entier: Dark Vador de la saga Star Wars.

Jeune guide
Dark Vador est un candidat technique, créé pour détourner l’attention. Il est apparu dans une élection à Odessa en 2012, et travaille pour le compte de différents partis. Il a pour mission de décourager les électeurs, de les convaincre que l’élection est une farce et qu’il vaut mieux en rire, et rester chez soi.

Et les ordures électorales ne sont pas cantonnées au musée. Une vidéo amateur a surpris l’ancien ministre des infrastructures Boris Kolesnikov en campagne, à la rencontre de ses électeurs. Ca, c’était il y a 5 jours à peine.

Boris Kolesnikov
Pourquoi vous voudriez voter pour l’autre candidat? Moi je vous ai acheté des ascenseurs neufs pour 13000 francs, et lui il en répare des vieux pour 23000 francs! C’est plus efficace avec moi non?

Boris Kolesnikov sera probablement réélu ce dimanche.

Certains partis prônent bien l’intégrité, la transparence et le débat d’idées, mais cette année c’est le président lui-même qui donne un exemple… particulier: Volodymyr Zelenskyy a été élu en avril à la suite d’une campagne à la limite de l’absurde, en remplaçant les débats par des vidéos selfie et des concerts gratuits. Sa victoire est certes historique. Mais sa campagne a désormais toute sa place dans le musée des ordures électorales.

Leave a Reply

%d bloggers like this: