RTS: Journée électorale calme en Ukraine

Plus qu’une élection législative, aujourd’hui est presque un plébiscite des électeurs, pour valider ou non la personnalité et les ambitions du chef de l’Etat.

Q&A en direct dans le journal de 12h30, sur la RTS, le 21/07/2019

Plus de 35 millions d’électeurs se rendent aux urnes en Ukraine pour des élections législatives anticipées appelées par le nouveau président Volodymyr Zelenskyy. L’ancien comédien a besoin d’une majorité pour agir, et il pourrait remporter son pari. Son parti “Le Serviteur du Peuple” est très bien placé dans les sondages. Mais le système électoral pourrait compliquer son ambition. Pour en parler, Sébastien Gobert à Kiev

Comment se passe la journée de vote?

Pour l’instant, tout est calme. Peut-être même trop calme, car la participation n’atteint pas encore les 20% selon les chiffres de la commission électorale centrale. C’est en baisse par rapport à 2014.

Le ministère de l’intérieur fait état de 600 violations et petits incidents. Par exemple, dans une ville à 1 heure de Kiev, la police a trouvé trois hommes, qui attendaient dans leur voiture devant un bureau de vote. Ils étaient armés, et on ne sait pas trop ce qu’ils voulaient. Mais la police les a arrêté, et ça n’est qu’une anecdote d’une journée remarquablement calme. Après des années de fraudes grossières dans le chaos post-soviétique, les élections sont de plus en plus respectables ici.

Reste que le système électoral est assez confus. Aujourd’hui, il y a 2746 candidats qui concourent au scrutin proportionnel, et 3085 au scrutin majoritaire. Beaucoup d’électeurs ont du mal à comprendre les bulletins de vote, et les observateurs peinent à faire des prognostics.

Oui, la grande question du jour c’est de savoir si le président Zelenskyy va obtenir une majorité?

C’est tout à fait possible, et même s’il n’a pas 50% des sièges, il aura une marge de manoeuvre assez inédite au Parlement. Tout dépendra évidemment des résultats de ce soir, et ensuite des négociations avec d’autres partis. Qui sera premier ministre? qui occupera les postes-clés? Tout cela sera décidé pendant de longues tractations qui devraient s’étaler jusqu’en septembre.

Volodymyr Zelenskyy a un programme de gouvernement assez flou, mais des idées très ambitieuses sur l’économie, les nouvelles technologies, la lutte anti-corruption et les négociations de paix pour en finir avec la guerre dans l’est contre la Russie. Et donc plus qu’une élection législative, on peut dire qu’aujourd’hui c’est presque un plébiscite des électeurs, pour valider ou non la personnalité et les ambitions du chef de l’Etat.

Leave a Reply

%d bloggers like this: