Le Monde : Une Marche des fiertés LGBT à Bialystok, bastion nationaliste en Pologne, vire au cauchemar

Sur la colline surplombant la place centrale de Bialystok, le monument aux héros de guerre portant la devise polonaise « Dieu, honneur, patrie » est occupé. Un millier de supporteurs de football ultras du club local, proches des groupuscules nationalistes, jeunes hommes musclés et alcoolisés pour la plupart, aux regards haineux, n’ont pas l’intention de se laisser disperser, samedi 20 juillet, en début d’après-midi. Des messages homophobes sont diffusés par mégaphone. En face, plusieurs cordons de police, en mobilisation exceptionnelle, sont équipés pour faire face aux débordements les plus graves. Au même endroit, à 14 h 30, doit débuter la première Marche de l’égalité de Bialystok, la version polonaise de la Marche des fiertés LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres).

Lire la suite sur le site du Monde.

Leave a Reply

%d bloggers like this: