Libé: Echange de prisonniers : une main tendue entre Moscou et Kiev

De l’émotion sur le tarmac aux suites de la première victoire diplomatique de Volodymyr Zelenskyy, la journée est très importante pour Kiev et Moscou.

Article co-rédigé avec Lucien Jacques, publié sur le site de Libération, le 07/09/2019

La Russie et l’Ukraine ont procédé à un échange historique de 70 prisonniers ce samedi, parmi lesquels le réalisateur originaire de Crimée Oleg Sentsov. L’aboutissement de longues négociations qui pourrait être le signe d’un premier rapprochement entre les deux pays, en conflit depuis 2014.

Des images de bus quittant une prison moscovite, des vidéos d’un avion russe atterrissant à l’aéroport de Kiev. L’échange de 70 prisonniers politiques et prisonniers de guerre, 35 rendus à l’Ukraine et 35 délivrés à la Russie, a enfin eu lieu. Vers 13h15, heure de Kiev samedi, c’est un à un que les Ukrainiens libérés descendent d’un avion officiel, sous les bravos d’une foule visiblement très émue. Dernier à poser le pied à terre, le réalisateur originaire de Crimée Oleg Sentsov, emprisonné depuis l’annexion de la péninsule au printemps 2014 sur des accusations de «terrorisme». Le plus connu des 35, – sa libération avait été réclamée par le monde entier -, il est devenu pour l’Ukraine le symbole de «l’agression russe». Le contraste est saisissant, à Moscou, où le débarquement des 35 Russes est beaucoup plus discret. Un tarmac vide, hormis des journalistes, pas de foule en liesse. 

«Moi et Vladimir Poutine avons réalisé ce que nous avions promis», se félicite le président ukrainien Volodymyr Zelensky venus accueillir ses concitoyens libérés. Nouvellement élu, il savoure une de ses premières victoires diplomatiques, mais aussi l’aboutissement de négociations qui ont souvent viré au travail de Sisyphe. L’échange, évoqué plusieurs fois sous la présidence de Petro Porochenko, est longtemps resté «impossible à cause des très mauvaises relations entre Moscou et Kiev, analyse Konstantin Skorkine, du Centre Carnegie. Mais avec le changement de pouvoir à Kiev, les relations se sont détendues».

Lire le reste de l’article ici (accès abonnés)

Leave a Reply

%d bloggers like this: