RFI: “L’Île du Rêve”, premier parc à thèmes de Russie

C’est l’un des multiples chantiers de la capitale russe, et celui-ci est colossal : le projet s’appelle “L’Île du Rêve” et il s’agira du premier parc d’attractions thématique de Russie. L’idée de construire à Moscou un parc de divertissements sur le modèle de Disneyland remontait à la fin des années 1950, à la suite du voyage de Nikita Khrouchtchev aux Etats-Unis. Construit au bord de la Moskova à une dizaine de kilomètres du centre-ville, le parc doit être inauguré à la fin de l’année. Sa superficie est comparable à 42 terrains de football. Un projet privé soutenu par la mairie mais qui est loin de faire consensus.

Par Étienne Bouche

Diffusé le 30/09/2019 sur RFI, émission “Accents d’Europe”.

La communication ne souhaite pas de comparaison avec Disneyland, il n’empêche que l’entrée du parc a l’apparence d’un château. L’architecture est censée évoquer l’univers d’un conte mais à ce stade elle suggère surtout un certain manque d’inspiration. Le chantier avance à plein régime : 3500 personnes, ouvriers et ingénieurs dont beaucoup viennent de Turquie, sont mobilisées pour terminer la construction dans les semaines à venir. Pour atteindre le parc d’attractions, les visiteurs traverseront une vaste galerie marchande dont chaque allée évoquera une ville célèbre.

« Là, nous nous trouvons sur ce qui sera l’allée italienne. Nous allons reproduire ici l’esprit des vieilles rues italiennes, mais aussi les principaux sites touristiques. Là, vous allez voir une réplique d’un mur du Colisée », indique Konstantin Goloubev, responsable du projet.

Cet espace commercial abritera magasins, cinéma, salle de concert, et donnera au visiteur l’impression de se trouver en extérieur : Konstantin Goloubev souligne la spécificité de cette promenade recouverte d’une coupole de verre située à 35 mètres de hauteur. Le parc à thèmes en lui-même est également entièrement couvert.

« Avec la construction de ce site, nous allons devenir leaders dans le secteur du divertissement, non seulement en Russie mais aussi en Europe. Parce que les parcs de cette nature sont tous à ciel ouvert alors que le nôtre a pour particularité d’être adapté à toutes les saisons de l’année. Il pourra accueillir des visiteurs tous les jours quelle que soit la météo. »

A écouter en intégralité sur RFI.

Leave a Reply

%d bloggers like this: