RFI: A Moscou, une ancienne centrale électrique se mue en centre d’art contemporain

A la découverte du futur “Pompidou moscovite”, avec Etienne Bouche

Une centrale électrique désaffectée transformée en centre d’art contemporain : c’est l’énorme chantier en plein cœur de Moscou qui pique la curiosité. Cet ambitieux projet est financé par la plus grosse fortune de Russie et a vocation à hisser la capitale russe parmi les villes qui comptent sur le marché de l’art contemporain. Ce futur « Pompidou moscovite », confié au célèbre architecte italien Renzo Piano, doit être inauguré l’année prochaine. Il vient d’être présenté par ses concepteurs.

Par Etienne Bouche.

Photo: Gleb Leonov/Service de presse fondation V-A-C.

Diffusé le 03/11/2019 sur RFI.

Il y a bien longtemps que les Moscovites ne prêtaient plus attention à cette ancienne centrale électrique. Situé au cœur de la ville mais laissé à l’abandon, ce bâtiment datant de 1907 est aujourd’hui en pleine métamorphose. Au bord de la Moskova, le GES-2 rejoindra les grandes institutions culturelles de la capitale. Deux hautes cheminées de couleur bleue domineront cet espace artistique d’un nouveau genre en Russie.

« Si je devais décrire ce projet, je dirais que c’est une cathédrale de lumière. Avec un toit vitré qui laisse filtrer la lumière, détaille Antonio Belvedere, architecte du cabinet RPBW. Il y a tout un parcours constitué d’escaliers, de balcons, de terrasses, de plateformes, et ça monte, ça va vers le haut, ça descend vers le bas, c’est une sorte de tapis qui se déroule et qui amène les visiteurs à tous les espaces. C’est une ville qui a besoin de lieux de rencontres, c’est une ville où justement, il y a une jeunesse et une certaine énergie qui n’attend que ça. »

A écouter en intégralité sur RFI.

Leave a Reply

%d bloggers like this: