RFJ: Démission surprise du gouvernement russe

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a présenté mercredi à Vladimir Poutine la démission de son gouvernement. Une annonce qui intervient quelques heures après un discours du président russe qui, quant à lui, a annoncé une réforme de la Constitution. Cette réorganisation à la tête de l’État nourrit les spéculations à Moscou alors que Vladimir Poutine devrait, selon toute vraisemblance, quitter la présidence du pays en 2024.

Par Etienne Bouche

Diffusé le 15/01/2019 sur Radio Fréquence Jura

« Nous devons donner au président de notre pays les moyens de prendre toutes les mesures qui s’imposent », ce sont les mots employés mercredi par Dmitri Medvedev pour justifier la démission de son gouvernement. A Moscou, cette nouvelle de début d’année a pris de court journalistes et observateurs. Un changement de Premier ministre avait été pressenti en 2018, au lendemain de la réélection de Vladimir Poutine, mais le président avait finalement renouvelé sa confiance à celui qui lui avait succédé dix ans plus tôt à la tête du pays.

Dmitri Medvedev devient vice-président du Conseil de sécurité russe, tandis que le nouveau Premier ministre sera choisi par le Parlement. C’est l’une des principales mesures annoncées ce mercredi par Vladimir Poutine qui assure vouloir donner plus de pouvoir à cette Chambre.

A Moscou, ces mouvements sont perçus comme le lancement de la transition politique en Russie. Au pouvoir depuis 20 ans, Vladimir Poutine n’a pas encore exprimé ses intentions concernant son avenir. Son mandat actuel s’achève en 2024, l’unique échéance qui tient en haleine la classe politique. Dans un système où règne l’opacité, un profil sera particulièrement scruté : celui du nouveau Premier ministre.

Mise à jour : Vladimir Poutine a proposé à ce poste la candidature de Mikhaïl Michoustine, patron du fisc.

Leave a Reply

%d bloggers like this: