RFI: Pas de repos pour les retraités russes

Elle est la mesure de politique intérieure la plus impopulaire adoptée en ces dernières années en Russie, au point d’entamer l’indice de confiance habituellement très stable du président Poutine. La réforme du régime des retraites a suscité l’été 2018 un mouvement de protestation sociale inhabituel dans le pays. Elle a néanmoins été promulguée l’année dernière avec quelques ajustements. Cette réforme entérine un relèvement progressif de l’âge de départ à la retraite. A terme, cet âge sera relevé de cinq ans, fixé à 65 ans pour les hommes et à 60 ans pour les femmes. Mais en Russie, atteindre l’âge de la retraite n’est nullement synonyme de repos.

Par Etienne Bouche

Diffusé le 05/02/2019 sur RFI, émission “Accents d’Europe”

En Russie, l’expression de « départ à la retraite » n’a pas beaucoup de sens puisqu’en réalité, personne ne part vraiment.

« La majorité des retraités travaille, qu’il s’agisse d’un emploi à mi-temps ou d’un travail d’appoint non déclaré. Peu peuvent se permettre de prendre un repos bien mérité. C’est particulièrement vrai dans les régions, les habitants des grandes villes étant plus privilégiés », indique Maria Ignatova, directrice du département de recherche de HeadHunter, le premier portail russophone d’offres d’emplois.

En plein vent, Viktor distribue des prospectus à des Moscovites pressés de s’engouffrer dans le métro. Dossard bleu par-dessus son manteau, cet homme d’une soixantaine d’années fait la promotion d’un cabinet dentaire, debout, jusqu’à 19h. A la fin de son service, il refuse finalement de s’étendre sur le sujet.

Irina vit à Zelenograd, un district de Moscou situé à l’extérieur du périphérique. A 55 ans, cette femme à la voix chantante devait partir à la retraite avant le nouvel an. Conséquence de la réforme, son départ a été différé de six mois. Irina a repris le travail tardivement, lorsqu’elle est devenue veuve il y a deux ans. Elle a trouvé un emploi de vendeuse dans un magasin de fourrures. Sur ses projets, elle répond comme la grande majorité des Russes de son âge, sur le ton de l’évidence…

A écouter en intégralité sur RFI (à partir de 8’16).

Leave a Reply

%d bloggers like this: