Le Monde : Coronavirus : le pouvoir ultraconservateur exclut de reporter l’élection présidentielle en Pologne

Les différents partis d’opposition critiquent le maintien en mai du vote, défendu par la majorité ultraconservatrice, dont est membre le chef de l’Etat sortant, Andrzej Duda.

La tenue de l’élection présidentielle du 10 mai en Pologne est-elle réaliste dans le contexte de la crise du coronavirus ? Les experts et politologues sont quasi unanimes : aussi bien du point de vue de l’équité entre les candidats qu’organisationnel, ces élections devraient être reportées. Le président sortant membre du parti au pouvoir Droit et Justice (PiS), Andrzej Duda, est de fait le seul candidat à pouvoir mener une campagne en bonne et due forme, et à bénéficier d’une exposition médiatique suffisante en sa qualité de chef de l’Etat sur le « front » de la lutte contre l’épidémie. Ses multiples visites dans des hôpitaux et des centres de gestion de la crise sont d’ailleurs amplement critiquées, comme autant de situations à risque.

Malgré une épidémie relativement contenue (684 cas, 8 morts) près de 80 000 personnes se trouvent actuellement en confinement à domicile, et ce chiffre est susceptible d’augmenter fortement. Comment priver ces citoyens de leur droit de vote ? Comment inciter la population à se rendre dans des bureaux de vote qui peuvent devenir d’importants foyers de transmission ? Comment mobiliser les 250 000 assesseurs nécessaires à la tenue du scrutin, compte tenu des risques importants qu’ils encourent ? Enfin, comment légitimer le scrutin si le taux de participation s’avère extrêmement bas ?

Lire la suite sur le site du Monde

Leave a Reply

%d bloggers like this: