Le Monde : En Pologne, une très chaotique campagne électorale

La visite inattendue de M. Duda à Washington marque l’aboutissement de la plus atypique des campagnes électorales que la Pologne ait connue depuis 1989.

La visite du président sortant polonais, Andrzej Duda, à la Maison Blanche, mercredi 24 juin, moins de cent heures avant l’ouverture des bureaux de vote pour la présidentielle du 28 juin, était perçu comme un ultime coup de pouce de Donald Trump à la réélection de l’un de ses rares alliés « illibéraux » en Europe. Mais le pouvoir polonais restera sur sa faim : la rencontre n’a abouti à aucune annonce concrète, notamment en matière de renforcement de la présence militaire américaine en Pologne, alors qu’elle était très attendue – et annoncée prématurément par des fuites dans la presse polonaise.

En revanche, le président américain n’aura pas été avare en flatteries envers son homologue, vanté comme un « ami » qui a fait « un superbe travail » et dont il espère qu’il « remportera un succès » aux élections. La question de l’ingérence manifeste américaine dans le processus électoral polonais a été rapidement éludée. « Nous n’avons jamais été aussi proches que maintenant », a déclaré M. Trump. C’est précisément ce que le pouvoir polonais voulait entendre. Une déclaration qui trouvera, indépendamment de l’absence de résultats concrets, une résonance considérable dans les médias progouvernementaux.

Lire la suite sur le site du Monde

Leave a Reply

%d bloggers like this: