Courrier International|Vu de Lituanie : et maintenant, comment faire pression sur Loukachenko ?

Vilnius ne se trouve qu’à 200 kilomètres de Minsk, et la situation en Biélorussie préoccupe plus que tout la Lituanie. Les liens sont nombreux entre les deux pays, et Vilnius se démène pour condamner la répression et soutenir les forces démocratiques.

Analyse depuis Vilnius de Marielle Vitureau, publiée dans Courrier International le 12/08/2020

Les autorités lituaniennes ont accueilli, le mardi 11 août, la candidate de l’opposition à l’élection présidentielle biélorusse. Deux jours après le scrutin, Svetlana Tikhanovskaïa a dû fuir son pays face à la répression brutale des mouvements de contestation des résultats (le président sortant Alexandre Loukachenko est arrivé en tête le dimanche 9 août avec 80 % des voix, contre 10 % pour Svetlana Tikhanovskaïa).

Mais que doit faire Vilnius maintenant ? Comme le rapporte le site lrt.lt, Linas Linkevicius, le ministre des Affaires étrangères lituanien, souhaite une réponse européenne car, “d’un point de vue psychologique, politique et tactique, cela a plus de sens” et parce que “tous semblent d’accord pour réexaminer leurs relations avec la Biélorussie”.

Ces dernières heures, le chef de la diplomatie lituanienne a multiplié les échanges avec ses homologues régionaux et signé de nombreuses déclarations. Des efforts qui auront en partie porté leurs fruits : la situation de la Biélorussie sera évoquée lors d’un Conseil européen extraordinaire organisé en visioconférence le vendredi 14 août. Quels que soient les résultats de cette réunion, la Lituanie se dit prête à jouer les négociateurs entre le régime de Loukachenko et l’opposition biélorusse.

À lire en intégralité (en version abonnés) sur Courrier International

Leave a Reply

%d bloggers like this: