LLB: Entre UE et Ukraine, le désamour?

Le président Zelensky est à Bruxelles pour le sommet avec l’UE. Un rapport d’étape de l’intégration européenne du pays, toujours en état de guerre contre la Russie. Des tendances antiréformatrices à Kiev inquiètent.

Article publié dans La Libre Belgique, le 06/10/2020

Le président Zelensky est à Bruxelles pour le sommet avec l’UE. Un rapport d’étape de l’intégration européenne du pays, toujours en état de guerre contre la Russie. Des tendances antiréformatrices à Kiev inquiètent.

“Votre président voulait que ‘les enseignants reçoivent de vrais salaires’ et les fonctionnaires corrompus, ‘des vraies peines de prison’. 17 mois après son élection, force est de constater que cette vision se fissure”. Dans une lettre ouverte à David Arakhamia chef du parti “Le Serviteur du Peuple” de Volodymyr Zelenskyy, l’eurodéputée Viola von Carmon n’y va pas par quatre chemins: l’état des réformes et de la lutte anti-corruption est si préoccupante en Ukraine qu’il pourrait remettre en cause le soutien financier occidental et même la libéralisation du régime de visas Schengen pour les citoyens ukrainiens. Et si la situation est aussi préoccupante, c’est en partie “à cause d’élus de la majorité présidentielle”.

L’eurodéputée n’en est pas à sa première déclaration alarmante sur l’Ukraine. L’équipe de Volodymyr Zelenskyy, élu sur un raz-de-marée dégagiste et la promesse d’une transformation en profondeur du pays, se défend de toute faute. Les propos de Viola von Carmon sont néanmoins partagés dans les milieux diplomatiques occidentaux et la société civile ukrainienne. “Ces derniers six mois, nous observons un changement d’humeur de la part de l’exécutif, “note Tetiana Shevtchouk, experte au centre d’action contre la corruption (Antac). “Pas uniquement dans le domaine de la lutte anti-corruption mais en général”.

Lire le reste de l’article ici (accès abonnés)

Leave a Reply

%d bloggers like this: