Le Monde : Entre la Pologne et l’Ukraine, un féminisme sans frontière

Une plate-forme de dialogue entre féministes des deux pays rencontre un succès inattendu. Son objectif est de faire tomber les tabous et de combattre le même adversaire de part et d’autre : le patriarcat.

Dans les difficiles relations polono-ukrainiennes, la femme serait-elle l’avenir de l’homme ? 

Depuis la chute du communisme, les politiques polonais et ukrainiens tentent de trouver un discours commun sur les questions historiques sensibles entre les deux pays – conflits armés, purges ethniques –, dont les résultats s’avèrent souvent stériles. Ces dernières années, on parle même de régression. « Le dialogue entre la Pologne et l’Ukraine est, depuis l’origine, profondément masculinisé, remarque Olena Babakova, journaliste ukrainienne vivant depuis plus de dix ans en Pologne. Sur la photo officielle de la dernière visite du président Duda en Ukraine, la seule femme était sur un portrait accroché au mur. Mais, paradoxalement, quand on en vient à la société civile, à des initiatives d’unité et de dialogue “par le bas”, ce sont les femmes qui sont de loin les plus actives. Ce qui me fait dire que la réconciliation polono-ukrainienne serait bien plus avancée si c’étaient les femmes qui s’en occupaient. »

« La diplomatie est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux hommes. » Cette phrase de l’ancienne ministre des affaires étrangères du Kazakhstan et ambassadrice à Paris Akmaral Arystanbekova est devenue une des devises de la « Féminative ». La diplomatie comprise au sens le plus large. « Nous avons vraiment l’impression de créer un espace inédit de diplomatie culturelle, s’enthousiasme Olga Chrebor. Un espace féminisé. »

Lire la suite sur le site du Monde

Leave a Reply

%d bloggers like this: