RFI: Constantinople confirme la création d’une Eglise orthodoxe indépendante ukrainienne

Papier diffusé dans les journaux de la matinale, sur RFI, le 12/10/2018

Photo: Niels Ackermann / Lundi13

Hier, 11 octobre, le Synode oecuménique orthodoxe de Constantinople, qui chapeaute 14 Eglises orthodoxes nationales, a confirmé sa décision historique de créer une Eglise indépendante d’Ukraine. Il reste encore beaucoup à faire pour concrétiser la décision, mais le Synode acte la séparation de l’orthodoxie ukrainienne du patriarcat de Moscou. A Kiev, on se réjouit de l’annonce d’un séisme géopolitique. A Kiev, Sébastien Gobert

Ce sont plusieurs siècles d’histoire qu’il faut démêler depuis les rives du Bosphore à Istanbul. Ce 11 octobre, le Synode a révoqué une décision datant de 1686 qui étendait la juridiction du patriarcat de Moscou sur les paroisses de Kiev. Pour les Ukrainiens, c’est donc un signe de plus d’affranchissement par rapport à la Russie. Pour le Président Petro Porochenko, c’est la fin de “l’illusion impériale” du Kremlin. Le patriarcat de Moscou pourrait perdre son influence sur 30 millions de chrétiens orthodoxes. Tout en remerciant l’esprit saint, Petro Porochenko a espéré une concrétisation rapide de cette indépendance. Il faut dire qu’il a misé en partie sa réélection sur cette entreprise religieuse. Il n’empêche que le Synode de Constantinople a besoin de temps. On ne sait rien de la structure de la future Eglise indépendante ukrainienne, ou même de son chef potentiel. Le sort des quelques 12000 paroisses et centres de pèlerinage relevant du Patriarcat de Moscou est très incertain. Il faudra des mois, voire des années, pour voir sous quelle forme sera appliquée cette décision historique.

Leave a Reply

%d bloggers like this: