RFI: La Russie et la Chine reliées par un pont enjambant l’Amour

C’est une réalisation censée incarner l’approfondissement des relations entre la Russie et la Chine : en Extrême-Orient, un pont transfrontalier relie désormais les deux berges du fleuve Amour. Les deux parties de ce pont annoncé depuis longtemps ont été reliées vendredi 31 mai à l’occasion d’une cérémonie bilatérale. L’édifice a vocation à renforcer le partenariat économique entre les deux pays. Ces dernières années, les autorités russes ont fait du développement de l’Extrême-Orient une priorité de politique intérieure.

Diffusé le 02/06/2019 sur RFI

Ce pont autoroutier d’un kilomètre relie la ville russe de Blagovechtchensk et celle de Heihe, dans la province chinoise du Heilongjang. Évoquée depuis près de trente ans mais constamment reportée, sa construction vient de franchir une étape symbolique : les parties russe et chinoise ont été reliées ce vendredi, un événement pour les médias locaux.

Les travaux avaient finalement débuté fin 2016 après de longues tergiversations côté russe : au-delà des questions juridiques que posait ce projet transfrontalier, la prudence russe traduisait surtout une relation toujours ambivalente à l’égard du voisin chinois. Un voisin qui suscite historiquement la méfiance mais qui incarne de sérieuses perspectives économiques.

Pour Iouri Troutnev, représentant spécial du président Poutine dans le district de l’Extrême-Orient, ce pont va non seulement favoriser les échanges bilatéraux, mais aussi attirer les investissements chinois dans la région. Sa mise en exploitation est annoncée pour le printemps 2020. La jonction des deux berges de l’Amour intervient à quelques jours du Forum économique de Saint-Pétersbourg auquel assistera le président chinois Xi Jinping.

Leave a Reply

%d bloggers like this: