RFI: Opposition à EKRE, le parti nationaliste au gouvernement en Estonie

Descendre dans les rues en masse pour protester n’est pas dans la nature des Estoniens. Mais les initiatives se multiplient pour s’opposer à l’entrée de l’extrême-droite au parlement et au gouvernement.

Capture

En Estonie, après les législatives de début mars, le parti conservateur nationaliste EKRE a quasiment triplé son nombre de sièges au Parlement et a fait depuis son entrée au gouvernement. Ses partenaires avaient pourtant exclu toute collaboration avec ce parti pendant la campagne électorale. Descendre dans les rues en masse pour protester n’est pas dans la nature des Estoniens. Mais les initiatives se multiplient pour s’opposer à ce virage très à droite pris par le pays et qui inquiète une partie de la population. Marielle Vitureau, notre correspondante dans les pays baltes, est allée leur tendre son micro.

Le jeudi, c’est le jour du Conseil des ministres à la maison Stenbock, le siège du gouvernement sur les hauteurs de Tallinn. Le jeudi, c’est aussi jour de protestation. Les opposants à EKRE brandissent leurs affiches devant des touristes curieux et des ministres qui les ignorent. Sur l’affiche de Tiiu, jeune diplômée des Beaux-Arts, on peut lire :

La violence ne réduit pas la pauvreté. C’est un message à l’intention du parti populiste de droite, EKRE. Leur rhétorique est très violente et ainsi ils espèrent attirer les gens qui ont un faible revenu. 15 sec.

Vilja Kissler, est une journaliste estonienne reconnue. Elle donne rendez-vous dans un café de Tallinn. Elle n’a plus de bureau. Mi-avril, elle a choisi de quitter le Postimees, l’un des grands quotidiens nationaux. Son éditorial dénonçait la violence cachée de EKRE. Il a déplu, mais pas question pour elle de transiger.

Le fait que ce parti soit au gouvernement est une grave erreur. En particulier, en raison de leur conception des libertés. Ekre fait du Donald Trump à la mode estonienne. Ils ont déclaré que les médecins qui pratiquaient des avortements étaient criminels. Ils mènent campagne contre le procureur général. Mais si on change les têtes de ce genre d’institutions, les changements peuvent être considérables dans le pays. 26 sec

Pour ce parti politique, les artistes, les personnes LGBT ne sont que du roosa ila, du slime rose, cette pâte gluante que les écoliers malaxent dans les cours de récréation. Liina Lelov, une jeune bijoutière, les a pris au mot. Dans son atelier, elle étale  sa production. Elle en fabrique dans toutes les formes et dans toutes les nuances, du vieux rose au fuschia. Les gens les accrochent à leurs sacs ou leurs vestes, en signe de protestation.

Accrocher du slime rose n’est pas une démarche politique pour moi. C’est revendiquer au pied de la lettre le fait qu’ils désignent certaines personnes comme cela. Il y a 5 ans, je ne connaissais pas les opinions politiques de ma coiffeuse. Aujourd’hui, toutes les conversations ne tournent plus qu’autour de ce sujet. Et les gens qui ont des opinions différentes ne communiquent plus ensemble. Ils se fâchent et cela se produit parfois même entre amis. 28 sec

Kristina, une jeune lycéenne s’inquiète des premières décisions prises par le gouvernement.

Le gouvernement vient de réduire les taxes sur l’alcool, mais ils n’ont pas donné l’argent qu’ils avaient promis pour la science et la recherche. Nous devons investir dans les nouvelles technologies pour combattre le réchauffement climatique. C’est une décision totalement irresponsable, en particulier vis-à-vis de la jeune génération. 17 sec

Les journalistes, en particulier, sont la cible de ce parti nationaliste et conservateur. Un collègue de l’éditorialiste Vilja Kissler a dû aussi quitter son poste à la radio publique estonienne. Les attaques sont incessantes.

Ils ne peuvent pas attaquer les journaux, car ils sont dans les mains du privé, mais ils peuvent lancer des piques sur le média public car il est financé par l’argent du contribuable. Mais aussi quand tu publies un papier critique à leur égard, il faut s’attendre à une avalanche d’insultes. Quand je publiais mes papiers dans postimees, certains messages étaient si explicites que je me suis adressée à la police. Certains partisans d’EKRE me disaient que si je n’arrêtais pas, je serai violée. 32 sec

Silver Tambur travaille à Telliskivi, le quartier hipster de Tallinn où d’anciennes industries ont été reconverties en espace de travail, en restaurants à la mode et boutiques de design. Il a fondé Koigi Eesti, notre Estonie. Un mouvement qui veut protester contre EKRE sans manifester, via les réseaux sociaux et en parlant aux gens dans la rue. La lutte est difficile, car EKRE sait mieux que tout parler la langue des symboles, en jouant avec les différentes références nationales.

Notre fleur nationale est le bleuet. Avant Ekre, aucun autre parti politique ne l’utilisait de manière exclusive. Le parti a commencé aussi à organiser une marche aux flambeaux pour le jour de l’indépendance le 24 février. Cette année, plus de 5 000 personnes se sont réunies. Et ce n’était pas uniquement des partisans d’extrême-droite. Il y avait aussi des familles et des jeunes. Le même soir, la télévision retransmet la réception officielle à la Présidence. Il y a un millier d’invités et le gratin de l’Estonie. Ekre a eu les mains libres pour organiser une alternative.40 sec

Pour Jonas, qui proteste devant la maison Stenbock, le mal est déjà fait.

La bonne réputation d’excellent élève que nous avions a disparu aujourd’hui et tous les grands journaux, le New York Times ou d’autres s’en font l’écho.  15 sec

Combien de temps la coalition gouvernementale tiendra-t-elle ? Les partis de la coalition se fissurent déjà sous le poids des différentes ambitions personnelles. Les fractions parlementaires joueront-elle un rôle de contre-pouvoir ? La présidente est arrivée le jour de l’investiture du gouvernement avec l’inscription la parole est libre sur son sweat-shirt. Elle ne peut pas faire plus. Le virage à droite de l’Estonie sera en tout cas l’un des thèmes majeurs du festival de journalisme, le festival Arvamus, qui se tient début août dans le sud du pays.

Leave a Reply

%d bloggers like this: