RFI: L’opposition mobilise près de 50.000 personnes à Moscou

En Russie, près de 50.000 personnes se sont rassemblées samedi sur l’avenue Sakharov, dans le centre de Moscou. Cette manifestation est l’une des importantes depuis le retour de Vladimir Poutine au Kremlin, en 2012. Pour le quatrième samedi consécutif de mobilisation dans la capitale, il s’agissait pour les participants de dénoncer la mise à l’écart de candidats indépendants aux élections locales de septembre. Le rassemblement avait été autorisée par la municipalité et son affluence a sensiblement augmenté en comparaison avec le rassemblement du 20 juillet, lui aussi autorisé (20.000 personnes). Un succès pour l’opposition qui est parvenue à mobiliser en dépit des pressions accrues du pouvoir. A noter que près de 150 personnes* ont été arrêtées par la police à l’issue du rassemblement.

Par Étienne Bouche

Diffusé le 11/08/2019 sur RFI.

Organisé en plein mois d’août et en dépit d’une météo peu engageante, le rassemblement de ce samedi a pourtant redonné du souffle à l’opposition. Dans la foule, Rouslan brandit un drapeau russe. Il proteste contre l’attitude du pouvoir. « On a d’abord retiré au gens la possibilité de se présenter aux élections, ce qui revenait à ôter aux électeurs le droit de choisir. Ensuite, quand les gens sont descendus dans la rue pour s’adresser au pouvoir, on les a foutus dans des fourgons de police et on les a frappés. Mais ils ont continué à se mobiliser et on leur a interdit de circuler dans la ville. Moi, je suis né à Moscou et quand je me rends dans le centre-ville pour demander des comptes à chaque fois je dois fuir les matraques. Il me semble que ce n’est pas normal. »

Lors des précédentes mobilisations, les arrestations ont été violentes et massives, ce qui a révolté Mikhaïl, étudiant de 21 ans. « On espère que le pouvoir nous entendra et prendra en considération les revendications de l’opposition. Il s’agirait, au minimum, d’abandonner toutes ces poursuites judiciaires absurdes. Des étudiants se retrouvent menacés de trois, voire cinq ans d’emprisonnement alors qu’ils n’ont absolument rien fait. »

Si ses principaux meneurs purgent actuellement de courtes peines de prison, le mouvement s’est trouvé ces derniers jours deux soutiens de poids : le rappeur Oxxxymiron et le Youtubeur Iouri Doud, deux personnalités à l’audience colossale sur internet.

Des rassemblements se sont aussi tenus dans d’autres villes de Russie. Selon l’ONG OVD-Info, 86 personnes* ont été interpelées à Saint-Pétersbourg.

* Chiffres actualisés depuis par l’ONG OVD-Info : 256 à Moscou, 79 à Saint-Pétersbourg mais aussi 13 à Rostov-sur-le-Don.

Leave a Reply

%d bloggers like this: