RFI: Face aux accusations de Giuliani, l’embarras à Kiev

Derrière les affabulations de Rudy Giuliani, peut-être une sérieuse dispute qui pourrait affaiblir encore un peu plus l’Ukraine dans les négociations avec la Russie.

Papier diffusé dans les journaux de la soirée sur RFI, le 22/09/2019

L’administration du président Volodymyr Zelenskyy en Ukraine fait montre d’un certain embarras alors que le pays se retrouve au coeur d’une controverse entre Rudolph Giuliani, avocat de Donald Trump, et le démocrate Joe Biden. La maison blanche aurait demandé à Kiev d’enquêter sur le fils de Joe Biden pour aider Trump dans sa campagne de réélection. A Kiev, Sébastien Gobert

L’équipe de Volodymyr Zelenskyy est en général avare de commentaires publics. Elle s’en est remis au ministre des affaires étrangères Vadim Prystayko pour offrir un démenti catégorique. Non, Donald Trump n’a pas demandé à Volodymyr Zelenskyy d’ouvrir une enquête sur le fils de Joe Biden. Non, il n’y a aucune tension entre Kiev et Washington. Pour nombre d’analystes, il est pourtant évident que le soutien américain à l’Ukraine a changé depuis l’élection de Donald Trump en 2016. C’est après tout d’Ukraine que sont venus les documents qui ont abattu son ancien directeur de campagne, Paul Manafort. Le président américain a récemment suspendu une livraison d’armes à l’armée ukrainienne, en guerre dans l’est du pays. Aussi l’allégation est prise très au sérieux, même si les détails restent flous. Certains redoutent les conséquences de la controverse Alors qu’Emmanuel Macron tente un rapprochement avec Vladimir Poutine, et qu’Angela Merkel est paralysée par sa politique intérieure, une dispute avec Donald Trump ne ferait que desservir les intérêts de l’Ukraine dans les négociations de paix avec la Russie.

Leave a Reply

%d bloggers like this: