RFI: Les îles Kouriles, conflit non résolu

Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, la Russie et le Japon n’ont toujours pas signé de traité de paix en raison d’un conflit territorial. Annexées par l’URSS en 1945, les îles Kouriles sont aujourd’hui administrées par la Russie mais le Japon revendique toujours sa souveraineté sur quatre d’entre elles. Vladimir Poutine et Shinzo Abe se sont entretenus à ce sujet à de multiples reprises mais les deux partis campent sur leurs positions. Reportage sur la plus grande île de cet archipel disputé depuis le XIXe siècle.

Par Etienne Bouche

Diffusé le 13/01/2019 sur RFI, émission “Accents d’Europe”.

Les rafales de vent sont si puissantes qu’elles façonnent les courbes des mélèzes. Vivre sur l’île volcanique d’Itouroup, c’est s’habituer à un climat particulièrement inhospitalier. Ses 6000 habitants en oublient presque le sifflement des nuits de tempête. Itouroup vit essentiellement de la pêche. Ivan a 29 ans, il travaille à l’usine de poisson de Kitovy, l’un des principaux employeurs de l’île. Il y a huit ans, il a quitté la grande île de Sakhaline pour s’installer ici. « On m’a fait venir au tout début, quand l’usine cherchait de la main d’œuvre. Après mon service militaire, j’avais terminé ma formation technique et suis directement venu travailler comme pêcheur de catégorie 2. Et désormais, je suis passé spécialiste, ce qui est une très bonne évolution de carrière. Si j’étais resté sur Sakhaline, une telle promotion aurait été difficile à obtenir. »

L’usine a reçu cet été la visite du Premier ministre Dmitri Medvedev. Le pouvoir russe a fait du développement de l’Extrême-Orient l’une des priorités de sa politique intérieure. Un développement qui, dans le cas des îles Kouriles, passe par un meilleur accès à ces territoires isolés. Itouroup a des routes goudronnées depuis une dizaine d’années et un aéroport civil y a été inauguré en 2014. En dehors de ces améliorations logistiques, l’essor économique souligné par les autorités ne saute pas aux yeux. L’île peine à attirer la population malgré les mesures incitatives héritées de l’Union soviétique.

A écouter en intégralité sur RFI (à partir de 5’07).

Leave a Reply

%d bloggers like this: