Religioscope : Au Monténégro, ces processions qui font trembler le régime de Milo Djukanović

Hymnes et cantiques vont-ils finir par faire tomber le régime de Milo Djukanović, maître absolu du Monténégro depuis trois décennies ? Deux fois par semaine, des dizaines de milliers de personnes manifestent contre la loi sur la liberté religieuse, votée par le Parlement le 26 décembre dernier.

Un article de Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin, publié le 11 février sur Religioscope

« Je viens à toutes les processions, parce que c’est notre identité, notre culture, notre foi qui sont menacées. » Marija, employée de commerce, la cinquantaine, semble un peu perdue dans la foule qui se presse devant la cathédrale de Podgorica. « Milo Djukanović nous a tout volé, nous n’avons plus rien, pas de travail, pas de perspective, et maintenant, il veut même prendre ce qui nous reste, notre foi », renchérit un jeune homme, qui survit en partant travailler trois mois par an sur les chantiers de construction en Russie. Comme Marija, il a renoncé à se joindre à la longue colonne de fidèles qui patiente, souvent une icône à la main, pour pénétrer dans l’édifice et venir vénérer les reliques de saint Basile d’Ostrog, exceptionnellement montrées ce jeudi soir. Avant que la procession ne s’ébranle, un prêtre interrompt les prières diffusées par une puissante sono, pour rappeler que l’alcool, les cigarettes, et « ous les symboles et insignes autres que des croix ou des icônes ne sont pas les bienvenues dans le cortège ». L’immense cortège démarre enfin, à travers les longues barres d’immeubles du « Blok 5 », dans les faubourgs de la capitale. De loin en loin, des camionnettes sono diffusent des chansons spirituelles, mais la plupart des participants marchent en silence, dans un calme impressionnant. (…)

Leave a Reply

%d bloggers like this: