RFI: Le secteur pétrolier russe attend la reprise économique

C’est ce vendredi qu’entre en vigueur l’accord pétrolier de l’OPEP+, un accord qui prévoit une réduction historique de la production jusqu’en avril 2022. Cette diminution, âprement négociée, a permis de mettre fin à la confrontation entre la Russie et l’Arabie saoudite. Mais la santé du secteur demeure une sérieuse source de préoccupation pour Moscou.

Par Étienne Bouche

Diffusé sur RFI le 01/05/2020

En vertu de l’accord de l’OPEP+, la production pétrolière russe diminuera d’environ 10% par rapport à l’année précédente. C’est ce qu’a indiqué mercredi le ministre de l’Énergie, Alexandre Novak, au cours d’une visioconférence avec Vladimir Poutine. En 2019, le pays avait produit plus de 560 millions de tonnes.

Dans un entretien au journal en ligne Gazeta, Alexandre Novak estime que ce mois d’avril restera probablement le plus difficile dans l’histoire de l’industrie pétrolière. Pour la Russie, très dépendante de ses exportations de brut, l’effondrement de la demande promet des conséquences économiques sévères : en l’espace de quelques semaines, la Banque centrale a radicalement revu ses prévisions ; selon elle, le PIB pourrait connaître une baisse de 6% cette année. Le prix moyen du baril de pétrole « Oural » devrait s’élever à 27 dollars en 2020, bien en deçà des prévisions budgétaires. Mais dans cette crise, la Russie n’est pas la plus démunie : le pays est peu endetté et bénéficie d’importantes réserves financières. Ces dernières années, Moscou s’est efforcé de limiter sa vulnérabilité aux chocs extérieurs.

Pour les pétroliers russes, des questions concrètes d’ordre technique se posent comme les conditions d’arrêt des puits et le stockage de la production. Le ministre de l’Énergie évoque en tout cas les prémices d’une reprise. Ces derniers jours, les cours du pétrole ont repris quelques couleurs et la devise russe, le rouble, s’est stabilisée. Dans un contexte où le monde envisage une sortie progressive du régime de confinement, la Russie attend une reprise rapide de l’activité afin de soutenir ce secteur crucial pour son économie.

Leave a Reply

%d bloggers like this: