RFI: A la télé russe, Zouleikha ouvre la boîte de Pandore

C’est un roman qui a connu un grand succès en Russie : Zouleikha ouvre les yeux, l’histoire d’une jeune paysanne tatare en pleine période de dékoulakisation, quand Staline lance une campagne de répressions contre ces paysans qui résistent à la collectivisation. Publié en 2015, Zouleikha ouvre les yeux, premier livre de Gouzel Iakhina, a été traduit dans 35 langues dont le français, aux éditions Noir sur blanc. Un téléfilm adapté de l’œuvre vient d’être diffusé à la télévision russe. Une adaptation qui a fait beaucoup réagir.

Par Étienne Bouche

Diffusé le 01/05/2020 dans l’émission “Vous m’en direz des nouvelles”, sur RFI

Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce téléfilm en huit épisodes un succès d’audience : adapté d’un gros succès littéraire, porté par une actrice très populaire, et diffusé sur l’une des principales chaînes du pays. Résultat, meilleure audience de la saison pour Rossiya qui fait pourtant face à un déferlement de critiques. Le téléfilm a déplu au Tatarstan où de nombreuses voix ont fustigé la manière dont serait présenté le peuple tatar : rustre, violent, réduit à des attributs culturels caricaturaux. Pire encore, une scène de sexe dans une mosquée a fait bondir les plus religieux dans cette république majoritairement musulmane. De leur côté, les communistes sont furieux – les plus stalinistes d’entre eux ont carrément demander la déprogrammation de la série.

A écouter en intégralité sur la page de l’émission (à partir de 43’30).

A lire également dans Télérama.

Photo: L’actrice Tchoulpan Khamatova, interprète du rôle principal. © Russkoe Film Company / Rossiya 1 TV Channel

Leave a Reply

%d bloggers like this: