RFI : Coronavirus – des centaines de contaminations sur un champ pétrolier au Kazakhstan

Article publié sur RFI le 17 mai 2020

Le gisement pétrolier de Tenguiz, dans l’ouest du Kazakhstan, a vu ces derniers jours la moitié de ses employés, 17 000 personnes, évacués du site industriel du fait du coronavirus. Près de 400 ouvriers auraient été testés positifs au Covid-19.

On compte environ 34 000 employés sur le gisement pétrolier de Tenguiz, dans l’ouest du Kazakhstan. Et la moitié d’entre eux auraient été renvoyés chez eux, tandis les autres ouvriers ont été priés de rester à la maison, alors qu’ils étaient en semaine de repos dans leur rotation. Ces décisions ont été prises après la découverte de contaminations au nouveau coronavirus sur le champ pétrolier.

Alertes en avril

Autour de 3 000 ouvriers sont encore à l’oeuvre sur ce site des bords de la mer Caspienne, afin de ne pas arrêter la production de brut. Ce gisement, développé à partir de 1993 par le consortium Tengizchevroil et détenu à 50% par la Major américaine Chevron, représente un tiers de la production du Kazakhstan.

Au total, 401 cas de Covid-19 ont été découverts sur le site, a-t-on appris vendredi 15 mai. Des chiffres qui irritent beaucoup d’employés. Il y a un mois, 500 d’entre eux avaient débrayé afin d’alerter la direction américaine du risque de contagion dans leurs rangs. Le ministre de la Santé, Yelzhan Birtanov, a vertement critiqué la direction de Tengizchevroil : « Tant pendant le travail que pendant le repos, les ouvriers sont en contacts les uns avec les autres, ce qui rend difficile d’enrayer le développement de l’infection. »

Les autorités s’inquiètent de la situation, dans un contexte de chute des cours du pétrole en raison de la pandémie de coronavirus. Le Kazakhstan n’a rapporté que 6 100 cas d’infections confirmées et 34 décès, mais ces chiffres, comme dans d’autres pays du monde, suscitent des doutes.

Leave a Reply

%d bloggers like this: