Courrier International: Naufrage de l’“Estonia”. Une découverte relance l’enquête

Un trou de quatre mètres de diamètre dans la coque du transbordeur. C’est ce qu’ont découvert les documentaristes suédois quand ils ont filmé l’épave de l’Estonia dans les fonds de la mer Baltique.

Article publié dans Courrier International, le 05/10/2020

Il y a vingt-six ans, le ferry estonien et 852 passagers coulaient au fond de la mer Baltique. La découverte faite par une équipe de tournage relance l’enquête sur les causes de cette catastrophe maritime, la pire depuis celle du Titanic. Par Marielle Vitureau.

Un trou de quatre mètres de diamètre dans la coque du transbordeur. C’est ce qu’ont découvert les documentaristes suédois quand ils ont filmé l’épave de l’Estonia dans les fonds de la mer Baltique. “Jusqu’alors, il était recouvert par les fonds marins”, relève le journal estonien Postimees. “De quoi accréditer la thèse d’un naufrage rapide lié aussi à un trou dans la coque et non pas uniquement à cause de la perte de la porte escamotable de proue”.

Cette découverte est suffisamment importante pour que “le gouvernement estonien juge nécessaire de procéder à de nouvelles investigations sur le ferry Estonia à la suite des nouvelles informations rendues publiques”, indique ERR, le média public estonien. Les ministres estonien, finlandais et suédois se sont également mis d’accord pour évaluer conjointement ces nouvelles informations.

La catastrophe de l’Estonia s’est produite dans la nuit du 27 au 28 septembre 1994 : la mer est alors démontée et le ferry qui transporte 989 passagers et membres d’équipage de Tallinn à Stockholm sombre en pleine nuit en quelques minutes. Seules 137 personnes sont secourues.

Mais comment est apparu ce trou ? Peut-il avoir été provoqué par une collision avec un sous-marin ? C’est en tout cas la thèse défendue par Margus Kurm, ancien procureur à la tête de la commission d’enquête en 1994, dans une interview accordée à ERR.

Si nous considérons que le trou se trouve en dessous de la ligne de flottaison, que personne n’a mentionné le naufrage d’un autre bateau avec celui de l’‘Estonia’, et qu’aucun rescapé n’a vu d’autre bateau à proximité, la cause la plus probable est celle d’une collision avec un sous-marin.”

Une fausse piste pour les ingénieurs de l’université technique de Tallinn, toujours cités par ERR. “Le ferry pèse 12000 tonnes. Il faut 500 tonnes pour provoquer un tel trou. Des fonds marins irréguliers pourraient être suffisants pour créer un trou dans la coque”, estime Kristjan Tabri, expert universitaire.

Des investigations sous-marines vont être menées pour mieux comprendre les causes de ce trou dans la carlingue du navire. Elles devront être conduites en respectant l’accord signé en 1995 entre l’Estonie, la Finlande et la Suède pour la protection du site, qui interdit notamment les plongées à proximité de l’épave. Les documentaristes sont passés outre cette interdiction en plongeant d’un bateau battant pavillon allemand. Vingt-six ans après la catastrophe, le naufrage de l’Estonia demeure un traumatisme dans la conscience collective des Estoniens.

Leave a Reply

%d bloggers like this: