RFI: Un député pour les Lituaniens de l’étranger.

Sur D&B 📢 Aujourd’hui, les Lituaniens de l’étranger auront un député qui s’occupera de leurs problèmes. Un tournant dans ces élections. Pour la première fois, le poids de cette communauté de plus d’un million d’émigrés est pris en compte.

Le 11 octobre, les Lituaniens se sont déplacés dans les bureaux de vote pour le premier tour des élections législatives. Nouveauté cette année : les Lituaniens de l’étranger ont pu voter pour élire leurs représentants. Si les Lituaniens à l’étranger votaient auparavant, ils dépendaient d’une circonscription de Vilnius, la capitale. Aujourd’hui, ils auront un député qui s’occupera de leurs problèmes. Un tournant dans ces élections. Pour la première fois, le poids de cette communauté est pris en compte. Un reportage de Marielle Vitureau, notre correspondante en Lituanie.

Un timbre et une enveloppe dans laquelle elle a glissé le bulletin de son choix. Voilà comment Emilija Pundziute-Gallois a voté cette année. Mais pour la première fois depuis qu’elle s’est installée pour vivre en France, elle a voté pour un député représentant spécialement les Lituaniens de l’étranger.

Sûrement c’est un facteur motivant, c’est un peu symbolique aussi. C’est une attention spéciale  qui nous est accordée. Auparavant les Lituaniens à l’étranger votaient dans une circonscription lituanienne à Vilnius ce qui ne correspondait pas forcément à leur identité

La Lituanie compte 3 millions d’habitants, mais il y a plus d’un million de Lituaniens hors des frontières. Parmi eux, ils sont plus de 300 000 à disposer du droit de vote. Il était temps de les prendre en compte pour Emilija Pundziute-Gallois, qui est aussi à la tête de la communauté lituanienne en France.

La question qui se pose : est-ce que une fois qu’ils sont partis on n’en parle plus ou est-ce qu’on essaye de les fédérer autour des affaires de la Lituanie ? On se pose comment ne pas perdre une grosse partie de la population.

Les 17 partis en lice ont donc tous un candidat. Dalia Asanaviciute est l’une d’entre eux. Elle habite depuis 7 ans au Royaume Uni et détaille ce qui préoccupe les Lituaniens de l’étranger.

Ce qui intéresse les Lituaniens de l’étranger est la question de la citoyenneté, de l’enseignement lituanien, il y a plus de 200 écoles du samedi dans le monde  qui l’enseignent, mais leur pérennité est toujours remise en question. Beaucoup sont préoccupés on considère souvent en Lituanie leur départ comme une trahison. Il n’empêche que 60% de Lituaniens envisagent de rentrer. Ils veulent savoir aussi quelles seront les conditions pour inscrire leurs enfants à l’école, chercher du travail.

Quand la Lituanie retrouve son indépendance il y a 30 ans, le pays compte 3,5 millions d’habitants. Aujourd’hui, 500 000 de moins malgré une natalité qui remonte ces derniers temps. La raison est à chercher du côté de l’émigration.Si des villages se vident, le phénomène n’est pas que négatif. La démographe Dovile Krupickaite

Depuis de très nombreuses années, les émigrés ont  un rôle économique important, ils versent chaque année de l’argent à leurs proches restés ici, un milliard d’euros en 2019  Ces transferts jouent un rôle non négligeable dans l’économie lituanienne et la consommation. Depuis peu, les Lituaniens sont nombreux à revenir, ils se servent de leurs  connaissances et de leur expérience pour créer leurs sociétés ici. 20 sec

Depuis une dizaine d’années, la diaspora lituanienne devient une priorité. Marijus Gudynas en charge de cette question au ministère des Affaires étrangères.

Quand nous nous sommes sortis de l’Union soviétique, la diaspora lituanienne a joué un rôle crucial pour aider la Lituanie en militant pour demander la reconnaissance de la liberté. Au fil des années, nous avons pris conscience de l’importance de ces Lituaniens de l’étranger. Les diverses institutions lituaniennes se sont rendus compte qu’ils représentaient un potentiel.

En 2019, parallèlement au scrutin présidentiel, un référendum est donc organisé. Il s’agit d’approuver un amendement à la constitution pour autoriser la double citoyenneté pour les personnes d’origine lituanienne. 60 000 Lituaniens de l’étranger votent, un record. Le oui l’emporte, mais le quorum n’est pas atteint. Quelques mois plus tard, le parlement lituanien décide de créer une circonscription pour les Lituaniens de l’étranger. Un geste important pour la politologue Aine Ramonaite

Un nombre important d’expatriés ne s’imaginent pas pour toujours  hors de la Lituanie. Pour eux, ils sont provisoirement à l’étranger pour gagner de l’argent et ils se sentent appartenir à la Lituanie. Ils veulent donc avoir leur mot à dire sur l’avenir de leur pays. Il y a certes un seul représentant de cette communauté élu directement, mais il vote en plénière, donc sa voix compte.

Pour ce scrutin, 40 000 Lituaniens se sont inscrits pour voter. Soit deux fois plus que lors des précédentes élections. Un test pour la Lituanie qui voit depuis plusieurs mois les flux entre départ et retour s’équilibrer.

Leave a Reply

%d bloggers like this: